Fiche métier : Consignataire de navire

Métiers accessibles après une formation en logistique et transport

Les armateurs et les affréteurs ne peuvent pas être présents dans tous les ports où leur navire et bateau accoste, ni surveiller toutes les transactions conclues pour l’emploi ; il n’y a tout simplement pas assez de temps s’ils veulent développer leur entreprise. Mais, comme on peut s’y attendre, ils ne désirent pas non plus se laver les mains des opérations quotidiennes de ces actifs de plusieurs millions de dollars. Le juste milieu se présente sous la forme d’un consignataire de navire (ou agent de navire) : une personne ou une entreprise qui traite toutes les affaires au nom et sous la direction d’un armateur ou d’un affréteur.

Les attributions d’un consignataire de navire peuvent être extrêmement variées et ces derniers se spécialisent souvent dans un domaine d’expertise, dont les plus courants sont l’agence de ligne et l’agence portuaire, bien que les consignataires de navire puissent être trouvés dans l’expédition de fret, le transport et l’entreposage. L’expertise des consignataires leur permet de conseiller et de traiter tous les types de marchandises.

Dans cet article :

Qu’est-ce qu’un Consignataire de navire ?

Un Consignataire de navire est une personne qui s’occupe des transactions d’un navire dans chaque port que le navire visite ou accoste. En d’autres termes, il s’agit d’un agent maritime qui, avec un expert local, agit en tant que représentant du propriétaire du navire et s’acquitte de toutes les tâches et obligations essentielles requises par l’équipage du navire.

C’est le consignataire de navire qui est chargé de s’occuper de tous les besoins et exigences de l’équipage, comme obtenir la monnaie locale, obtenir le courrier, tout réparateur au cas où le navire nécessiterait des réparations majeures, remplir les récipients de nourriture et d’eau et bien d’autres tâches similaires.

En plus des droits mentionnés ci-dessus, il incombe également au consignataire de navire de payer et de s’acquitter des droits, en particulier en ce qui concerne les douanes. Le paiement des droits peut également s’étendre à ceux qui travaillent sur le navire sur une base contractuelle et dont le contrat aurait pu prendre fin après avoir atteint ce port particulier. En gardant tous ces détails à l’esprit, un consignataire de navire ne peut admettre aucune possibilité de négliger son devoir.

Les armateurs peuvent se permettre d’être libres de tous les détails qui doivent être traités chaque fois qu’un navire fait escale en raison de la présence de consignataires de navire. En l’absence de consignataire de navire, un armateur devra être celui qui se précipitera d’un port à l’autre, à travers de nombreux pays, essayant de résoudre tous les problèmes et d’adapter chaque nouvelle mise à niveau du navire.

Ainsi, la carrière d’un consignataire de navire est assez tendance, car elle lui permet d’interagir avec des compagnies maritimes et des armateurs non seulement de son pays natal mais du monde entier. Le consignataire de navire étant une personne locale, cela lui permet d’obtenir la confiance d’un armateur ainsi que celle de l’équipage du navire. Cela lui permet à son tour de se faire connaître, puisque grâce à cette interaction, il / elle sera en mesure de comprendre et d’apprendre quels sont les besoins réels de l’équipage. Cette compréhension des besoins de ses clients et la fourniture de ceux-ci permettent ainsi à un consignataire de navire de gagner de la bonne volonté et de s’assurer davantage de clientèle.

Quelle formation pour devenir consignataire de navire ?

Une formation BTS Gestion des Transports et Logistique associée (ou BTS GTLA) de niveau Bac +2 peut être requise pour avoir le diplôme permettant d’évoluer au poste de consignataire de navire, bien qu’il soit possible d’apprendre cette profession sur le tas. Découvrez comment devenir consignataire de navire avec la formation BTS GTLA de l’Institut Nemo !

Que fait un(e) consignataire de navire ?

Un consignataire de navire agit au nom de l’armateur, apportant ses connaissances et son expertise locales et s’assurant que les besoins ou les exigences de l’armateur sont satisfaits. Le consignataire de navire doit connaître toutes les réglementations et exigences appropriées relatives au port, à la zone ou au secteur dans lequel il opère, disposer d’un large éventail de contacts pertinents et être suffisamment bien établi et fondé pour être en mesure de fournir le niveau de service et et le soutien nécessaire.

Les tâches qu’ils pourraient être appelés à effectuer comprennent la sécurisation des approvisionnements des navires, l’organisation des changements d’équipage, l’entretien et les réparations, l’élevage, l’accostage, la documentation douanière et d’autres formalités.

Quelles sont les missions d’un(e) consignataire de navire ?

Comme vous pouvez l’imaginer, les armateurs et les affréteurs ne peuvent pas être présents à chaque fois que leur navire accoste au port. Pourtant, un navire au port est un aspect extrêmement important et coûteux du processus de transport maritime. C’est là qu’intervient le consignataire de navire. Ce dernier s’assure que les dispositions au port sont prises et exécutées de manière efficace et efficiente. C’est le travail des consignataires de navire de s’assurer que le navire termine ses opérations rapidement et qu’aucun retard n’est encouru, ce qui entraîne un exercice coûteux pour les propriétaires ou les affréteurs. Ces responsabilités peuvent inclure la prise en charge de l’équipage en leur apportant des fournitures essentielles telles que de la nourriture et de l’eau, en échangeant de la monnaie locale, en apportant du courrier et en escortant des spécialistes de la maintenance à bord si nécessaire. Les consignataires de navire s’assurent que les transferts d’équipage se déroulent sans heurts et s’assurent que les documents douaniers et les déclarations de déchets sont organisés avec les autorités portuaires. Ils fournissent également au propriétaire ou à l’affréteur des mises à jour et des rapports en temps réel pour l’escale ou l’opération de fret. Voici une liste des missions d’un(e) consignataire de navire pour mieux comprendre son rôle :

  • Contrôler la documentation commerciale – Surveiller les enregistrements écrits contenant des informations relatives aux transactions commerciales telles que facture, lettre de crédit, commande, expédition, certificat d’origine.
  • Se conformer aux réglementations liées à l’exportation dans différents pays – Vérifier que les étiquettes des produits et les emballages sont conformes aux différentes réglementations des pays où ils sont exportés.
  • Gérer les licences d’import export – Assurer la délivrance effective des permis et licences dans les processus d’importation et d’exportation.
  • Fournir des conseils aux clients en matière de restrictions à l’exportation – Informer les clients des restrictions à l’exportation, qui consistent en des réglementations sur les limitations de la quantité de marchandises exportées imposées par un pays ou un gouvernement spécifique.
  • Appliquer des procédures pour s’assurer que le fret est conforme aux réglementations douanières – Appliquer les différentes procédures requises pour respecter les obligations douanières lors du transport transfrontalier de marchandises et de l’arrivée via les ports, comme la production de déclarations douanières écrites. Appliquer différentes procédures pour différents types de marchandises et assurer le respect des réglementations d’expédition.
  • Veiller au respect de la réglementation portuaire – Faire respecter la réglementation dans les ports. Communiquer avec les autorités compétentes pour identifier les risques potentiels.
  • Fournir des conseils aux clients en matière de restrictions à l’importation – Informer les clients des restrictions à l’importation telles que les tarifs d’importation, les licences, les quotas, les restrictions monétaires, les interdictions et autres réglementations connexes.
  • Faire des offres dans les enchères à terme – Créer et fournir des offres à terme, en tenant compte d’éventuelles exigences particulières telles que la réfrigération de marchandises ou le transport de matières potentiellement dangereuses.
  • Être au courant de la réglementation douanière en vigueur – Suivre les derniers développements et changements intervenus dans la réglementation douanière et les politiques gouvernementales liées au commerce international.
  • Assurer la liaison avec les utilisateurs du port – Communiquer et coopérer avec les utilisateurs du port tels que les agents maritimes, les clients de fret et les gestionnaires de port.

Quelle est la journée de travail type d’un(e) consignataire de navire ?

Un navire qui attend au port ne gagne pas d’argent. Les missions du consignataire de navire garantissent des escales aussi brèves que possible afin de maximiser la rentabilité du navire pour ses gérants et armateurs. À partir du moment où l’agent reçoit l’avis d’arrivée imminente du navire jusqu’à ce que le navire soit de nouveau en route, le consignataire de navire prend toutes les dispositions pour le navire et sa cargaison. Voici les missions types lors d’une journée de travail d’un consignataire de navire :

  • Avant l’arrivée : Avant l’arrivée d’un navire au port, les fonctions du consignataire de navire commencent par la planification avant l’arrivée de l’escale du navire. Ces arrangements commencent lorsque l’agent informe le port de l’arrivée imminente du navire. D’autres dispositions sont centrées sur le manifeste de cargaison du navire, avec une attention particulière aux marchandises à décharger lors de l’escale. Si la cargaison a été transportée dans des conteneurs routiers, des grues à portique enlèvent les conteneurs. Si la cargaison est liquide, elle est retirée à un quai équipé d’installations de pompage.
  • À l’approche du port : Le consignataire de navire informe les expéditions de la date et de l’heure auxquelles le navire déchargera la cargaison, si le contrat de transport exige un préavis. L’agent du navire informe le barreau local et l’association des pilotes du port de prendre des dispositions pour que des pilotes montent à bord du navire à l’approche de l’entrée du chenal ou du port pour informer le capitaine des conditions et des exigences locales. Le consignataire de navire organise également des remorqueurs pour aider à l’accostage et au désamarrage.
  • À l’arrivée : Un consignataire de navire informe le personnel des douanes locales de l’arrivée du fret, afin que le fret puisse être dédouané avec expédition. Le consignataire de navire organise également des « services réservés » tels que des débardeurs pour décharger la cargaison et des camions pour déplacer le fret conteneurisé du port au prochain mode de transport jusqu’à la destination finale. Si le navire a des inspections ou des certifications dues lorsque le navire est au port, le consignataire de navire informe l’autorité gouvernementale locale ou la société de classification des navires pour programmer l’inspection. Le consignataire de navire organise également les réparations nécessaires.
  • Rechargement : Lorsque le navire a une cargaison à recharger suite au déchargement de la cargaison, le consignataire de navire s’assure que la cargaison est présente au port et, dans la mesure du possible, s’assure qu’elle est telle que décrite sur le manifeste de cargaison. Le consignataire de navire vérifie les conditions de transport spécifiées pour garantir que la cargaison arrive à destination par quel moyen de transport et que la cargaison doit voyager sur un navire particulier. Le consignataire de navire vérifie également l’état de la cargaison et la date d’arrivée prévue à la destination finale.
  • Après le départ : Après l’achèvement des opérations de fret et du port, le consignataire de navire s’entretient avec le capitaine du navire pour organiser le départ du port. Le consignataire de navire prend les dispositions de départ avec l’association des capitaines et des pilotes du navire pour obtenir des pilotes. Le consignataire de navire échange également les résultats des inspections et des certifications avec la société gestionnaire du navire. Après le départ, le consignataire de navire encaisse les factures dues des envois qui ont reçu du fret et les éventuelles pénalités de la société de gestion du navire pour avarie ou retard de livraison. Lee consignataire de navire répartit ensuite ces fonds.

Connaissances, compétences et qualités d’un(e) consignataire de navire

Quelles sont les compétences attendues d’un(e) consignataire de navire ? Afin d’être compétent dans ses missions et épanouis dans son travail, le consignataire de navire doit posséder certaines qualités et développer certaines compétences et connaissances.

Quelles sont les connaissances requises pour être consignataire de navire ?

  • Transport – Connaissance des principes et des méthodes de déplacement des personnes ou des marchandises par voie aérienne, ferroviaire, maritime ou routière, y compris les coûts et avantages relatifs.
  • Service à la clientèle et personnel – Connaissance des fondements et des processus de prestation de services à la clientèle et personnels. Cela comprend l’évaluation des besoins des clients, le respect des normes de qualité des services et l’évaluation de la satisfaction des clients.
  • Langue anglaise – Connaissance de la structure et du contenu de la langue anglaise, y compris le sens et l’orthographe des mots, les règles de composition et la grammaire.
  • Géographie – Connaissance des principes et des méthodes pour décrire les caractéristiques des masses terrestres, marines et atmosphériques, y compris leurs caractéristiques physiques, leurs emplacements, leurs interrelations et la répartition de la vie végétale, animale et humaine.
  • Sûreté et sécurité publiques – Connaissance des équipements, politiques, procédures et stratégies pertinents pour promouvoir des opérations de sécurité locales, étatiques ou nationales efficaces pour la protection des personnes, des données, des biens et des institutions.
  • Travail de bureau – Connaissance des procédures et des systèmes administratifs et de bureau tels que le traitement de texte, la gestion des fichiers et des dossiers, la sténographie et la transcription, la conception de formulaires et d’autres procédures et terminologie de bureau.
  • Ventes et marketing – Connaissance des principes et des méthodes de présentation, de promotion et de vente de produits ou de services. Cela comprend la stratégie et les tactiques de marketing, la démonstration de produits, les techniques de vente et les systèmes de contrôle des ventes.
  • Mathématiques – Connaissance de l’arithmétique, de l’algèbre, de la géométrie, du calcul différentiel, des statistiques et de leurs applications.
  • Administration et gestion – Connaissance des principes commerciaux et de gestion impliqués dans la planification stratégique, l’allocation des ressources, la modélisation des ressources humaines, la technique de leadership, les méthodes de production et la coordination des personnes et des ressources.
  • Informatique et électronique – Connaissance des circuits imprimés, des processeurs, des puces, de l’équipement électronique et du matériel informatique et des logiciels, y compris les applications et la programmation.
  • Éducation et formation – Connaissance des principes et des méthodes de conception des programmes et de la formation, de l’enseignement et de l’instruction pour les individus et les groupes, et de la mesure des effets de la formation.
  • Économie et comptabilité – Connaissance des principes et pratiques économiques et comptables, des marchés financiers, de la banque et de l’analyse et de la communication de données financières.
  • Production et transformation – Connaissance des matières premières, des processus de production, du contrôle de la qualité, des coûts et d’autres techniques pour maximiser la fabrication et la distribution efficaces des marchandises.
  • Télécommunications – Connaissance de la transmission, de la diffusion, de la commutation, du contrôle et de l’exploitation des systèmes de télécommunications.
  • Droit et gouvernement – Connaissance des lois, des codes juridiques, des procédures judiciaires, des précédents, des réglementations gouvernementales, des décrets exécutifs, des règles des agences et du processus politique démocratique.

Quelles sont les compétences attendues d’un(e) consignataire de navire ?

  • Extraversion – Parler aux autres pour transmettre efficacement des informations.
  • Écoute active – Accorder toute son attention à ce que les autres disent, prendre le temps de comprendre les points soulevés, poser des questions au besoin et ne pas interrompre à des moments inappropriés.
  • Pensée critique – Utiliser la logique et le raisonnement pour identifier les forces et les faiblesses des solutions alternatives, des conclusions ou des approches aux problèmes.
  • Surveillance – Surveillance/évaluation des performances de vous-même, d’autres personnes ou d’organisations pour apporter des améliorations ou prendre des mesures correctives.
  • Orientation vers le service – Recherche active de moyens d’aider les gens.
  • Résolution de problèmes complexes – Identifier les problèmes complexes et examiner les informations connexes pour développer et évaluer des options et mettre en œuvre des solutions.
  • Compréhension de lecture – Comprendre des phrases écrites et des paragraphes dans des documents liés au travail.
  • Gestion du temps – Gérer son temps et celui des autres.
  • Négociation – Rassembler les autres et essayer de concilier les différences.
  • Perception sociale – Être conscient des réactions des autres et comprendre pourquoi ils réagissent comme ils le font.
  • Coordination – Ajustement des actions par rapport aux actions des autres.
  • Rédaction – Communiquer efficacement par écrit en fonction des besoins attendus.
  • Apprentissage actif – Comprendre les implications de nouvelles informations pour la résolution de problèmes et la prise de décision actuelles et futures.
  • Jugement et prise de décision – Tenir compte des coûts et avantages relatifs des actions potentielles pour choisir la plus appropriée.
  • Persuasion – Persuader les autres de changer d’avis ou de comportement.
  • Instruire – Enseigner aux autres comment faire quelque chose.

Quelles sont les qualités d’un(e) consignataire de navire ?

  • Adaptabilité : Un bon consignataire de navire doit s’adapter aux changements constants qui se produisent dans cette partie particulière du processus d’expédition. Un excellent agent peut passer de l’exécution d’une opération bien planifiée à quelque chose de complètement inattendu. Ils doivent également continuer à être flexibles, car ils élaborent de multiples changements inévitables dans les variables des opérations effectuées. Aucune escale ne se ressemblera aux autres, chacune offrant des défis et des spécificités différents.
  • Analytique ​: La capacité de bien documenter les activités est un élément essentiel pour être un excellent consignataire de navire. Étant donné que l’agent maritime est la personne de référence pour toute situation qui peut survenir, il s’occupe en permanence des systèmes de documentation appropriés, de l’immigration aux autorités portuaires, en passant par la commande de provisions pour l’équipage.
  • Sociable : Il est pertinent que les consignataires de navire aient des compétences interpersonnelles de haut niveau et aiment interagir avec d’autres personnes et cultures. Ces agents interagissent avec toutes les nationalités différentes au cours de leur carrière. Un bon consignataire de navire apprendra différentes techniques de logistique et de gestion de projet auprès des équipages et des propriétaires qu’il rencontre, ce qui lui permettra de créer des expériences sur mesure à l’avenir. Le consignataire de navire a la capacité unique de fournir plus ou de meilleurs services que ce que l’équipage et les propriétaires anticipent.
  • Passionné : Enfin, un bon consignataire de navire doit aimer le secteur maritime. Une partie de ce travail consiste à comprendre qu’un consignataire de navire opère et travaille selon un horaire de disponibilité 24 heures sur 24, sept jours sur sept. Bien qu’être un consignataire de navire ne soit pas un travail typique de « 9 à 5 » et puisse parfois être épuisant, cela peut aussi être très épanouissant et gratifiant. Les consignataires de navire doivent être passionnés par cette industrie pour prospérer dans cette atmosphère hautement sous pression.

Quel est le salaire d’un(e) consignataire de navire ?

Un(e) consignataire de navire touche un salaire d’environ 1400 € bruts mensuels en début de carrière, et peut toucher un salaire allant jusqu’à 2400 € par mois en fin de carrière et lorsque le profil est expérimenté.

Le métier de consignataire de navire vous intéresse ? Découvrez la formation BTS GTLA à Paris de l’école Institut Nemo qui vous mènera directement au métier !

Demande d'information

En cliquant sur « Envoyer », vous acceptez que vos données soient traitées conformément à notre politique de confidentialité.

Demande d'information

En cliquant sur « Envoyer », vous acceptez que vos données soient traitées conformément à notre politique de confidentialité.